Cookies empoisonnés

Cookies empoisonnés

Cookies empoisonnés
La CNIL veut pousser les entreprises à laisser plus facilement le choix aux consommateurs de refuser l’utilisation de leurs données sur internet. Que se passera-t-il si les Français prennent massivement l’habitude de répondre non, de refuser l’accès à leurs données ? Affiner les messages publicitaires à l’aide des data n’est pas uniquement de la manipulation, c’est aussi potentiellement une incitation à acheter des produits qui correspondant à notre profil. Pour un vendeur d’articles de bricolages, ne pas avoir de cookies cela veut aussi dire que le client entrant dans son magasin ne pourra pas recevoir de propositions sur son smartphone, ou échanger avec sa marque préférée sur Snapchat. Pas sûr que le consommateur veuille en être privé. Pour la presse, à l’heure où les ventes de journaux papiers s’effondrent, cela signifie qu’il n’est plus possible de savoir quels articles sont lus entre un décryptage intelligent et une information brute. Sans données, les publicités n’ont plus le même prix, seul l’abonnement permettra de lire la presse. Et il y a fort à parier que les Gafa, non soumis au RGPD hors d’Europe auront la puissance de feu pour trouver des solutions pour continuer à inonder le public de publicités.

Sourced through Scoop.it from: www.lesechos.fr

By | 2020-01-14T10:58:21+00:00 January 14th, 2020|Scoop.it|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.