Google sauvegarde les sites culturels menacés par le réchauffement climatique

Google sauvegarde les sites culturels menacés par le réchauffement climatique

En 2018, Google Arts & Culture permettait aux internautes de (re) découvrir les œuvres du Musée national de Rio ravagé par les flammes. Grâce à différentes techniques de modélisation 3D, la firme de Mountain View a pu reconstituer numériquement l’ensemble des œuvres exposées. Google s’attaque désormais aux patrimoines menacés par le réchauffement climatique. Une collection consultable en ligne baptisée « Patrimoine en péril » (« Heritage on the Edge ») et réalisée en partenariat avec la société Cyark et avec le soutien du Conseil international des monuments et des sites.

Pour l’heure, cinq sites classés parmi les plus urgents sont disponibles sur le portail. Les internautes peuvent ainsi y découvrir les célèbres statues de l’île de Pâques, la vieille ville d’Édimbourg, la cité péruvienne de Chan Chan, le port Kilwa Kisiwani en Tanzanie ou encore la mosquée de Bagerhat. Une opération visant avant tout à sensibiliser plus de personnes à l’impact du réchauffement climatique sur notre monde. Les données collectées lors de l’opération seront également librement exploitables à des fins scientifiques.

Sourced through Scoop.it from: www.tom.travel

By | 2020-02-07T22:37:40+00:00 February 7th, 2020|Scoop.it|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.